dimanche 27 décembre 2015

Les cygnes sauvages / Cubitus / Pense plus vite que le feu

Les cygnes sauvages

Encore un trésor oublié produit au Japon par la Töei! Une des nombreuses adaptations du conte de Hans Christian Andersen, publié en 1838, et dans ce cas-ci, l'adaptation suit assez fidèlement les éventements du conte, à quelques exceptions près. Par exemple, Elisa n'est pas chassée du château, contrairement à ce qui se passe dans le livre, et le nombre des frères est passé de 11 dans le conte à 6 dans le long métrage. Ce film fait partie de "Les contes du monde entier" produite par la Töei, une série adaptant des contes d'un peu partout, mais en grande majorité européens.

Cette réalisation eut lieu quelques années après une importante grève au sein des studios de la Töei qui a finalement conduit à une politique d'économie et une délocalisation dans des pays bon marché comme la Corée du Sud. Cette nouvelle politique se ressent d'une certaine façon sur ce film, particulièrement la volonté de réduire le nombre de personnages apparaissant à l'écran, pour sauver un peu d'argent et faciliter la création de l'animation.

Fidèle aux films d'animation en provenance du Japon, on ne s'empêche pas de conserver les scènes plus sombres des traditionnels contes (on pense à Rémi sans famille par exemple), ce qui change du rose bonbon de Disney où tout est beau et mignon. Certaines scènes sont très sombres, voir violentes, comme par exemple la séquence où la sorcière torture Elisa pour la faire parler devant le roi. Bien entendu, on ne parle pas ici de film d'horreur, mais il faut admettre que, même si le film est destiné aux enfants, les Japonais semblent plus enclins à ne pas se choquer devant de telles scènes; les occidentaux, par opposition, se sont habitués à la douceur généralisée et le retrait des parties plus rudes des contes dans les productions américaines. Le mélodrame prend ici toute la place, les scènes joyeuses sont plutôt rares, se concentrant sur le destin tragique de la fillette, mais heureusement, le film se termine sur une note positive qui tranche avec le reste du métrage. N'est-ce pas ça la beauté des contes d'Andersen?

Malgré son âge et son animation un peu limitée, son style de dessin 70's saura séduire les enfants (et les parents). Un film dramatique, certes, mais si agréable à regarder. Si vous avez connu la série animée, ce film vous rappellera "Heidi", sorti dans les années 80. Le film fut lancé en salle en France le 1er février 1984, pour ensuite terminer son élan à Ciné-Cadeau. Le film aura eu droit à 2 diffusions, d'abord le mercredi 2 janvier 1985, puis l'année suivante, le soir de Noël de 1986.

FICHE TECHNIQUE
Titre original: Sekai meisaku dôwa - Hakucho no Oji
(se traduit par: Les Contes du Monde Entier - Les Princes Cygnes)
Année: 1977
Première diffusion à Ciné-Cadeau: mercredi 2 janvier 1985
Rediffusions à Ciné-Cadeau: 25 décembre 1986
Durée: 60 min.
Pays: Japon
Réalisateur: Nobutaka Nishizawa
Scénario: Tomoe Ryu
D'après les romans de: Hans Christian Andersen
Musique: Akihiro Komori
Produit par :  Töei Animation
Synopsis: Une vieille sorcière parvient à convaincre un roi d’épouser sa fille en l’aidant à trouver son chemin. Le roi étant veuf depuis quelques années, il accepte. Toutefois, il rend visite régulièrement à ses petits enfants , six fils et une fille, Elisa , qui vivent dans un endroit secret au fond d’une forêt. Excédée par les absences répétées du roi, le nouvelle reine met tout en œuvre pour trouver les enfants et leur jette un sort qui les transforme en cygnes. Seule Elisa échappe au maléfice et parvient à s’enfuir.

Le film d'aujourd'hui est hébergé par "Le petit royaume des souvenirs ptits dessins animés"
Merci beaucoup pour ce partage!




*****


Bonus du jour:
Cubitus: Le gâteau d'anniversaire


Un peu comme le court métrage de Kid Ordinn offert précédemment, la compagnie de production Belvision aura fait plusieurs épisodes pilotes en dessins animés, inspirés de bande dessinées. Voici l'épisode pilote de Cubitus, qui n'aura jamais eu de suite, réalisé en 1977. Il fut diffusé le samedi 29 décembre 1984 pour la première fois à Ciné-Cadeau, après "Peter le chat sans queue".


*****

Pense plus vite que le feu

Parce qu'hier soir, j'ai sauvé un bloc appartements d'un incendie criminel (j'ai seulement tenté de contenir le feu sur un balcon voisin en appelant les pompiers, clairement criminel, ça aurait pu mal virer...), je vous partage ce court métrage pour les enfants sur la prévention des incendies à la maison. Produit par le ministère de la sécurité publique et la compagnie d'assurances "La Capitale" en 1992, le vidéo est animé par Vincent Bolduc et son "frère". La maison de leur grand-maman a brûlé un an auparavant et ils ont peur que ça leur arrive aussi, alors il vont faire la morale à leur parents qui semblent un tantinet insouciants. Ce court métrage éducatif a été diffusé dans le cadre de Ciné-Cadeau le dimanche 3 janvier 1993, en remplissage après le film "Le lac des cygnes" de 1981.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire