samedi 3 décembre 2016

Tistou et les pouces verts

Tistou et les pouces verts

Le long métrage est une adaptation au cinéma de ce roman écrit par Michel Druon. Druon est né à Paris le 23 avril 1918 et a côtoyé le monde littéraire dès son très jeune age. Durant la deuxième guerre mondiale, il s'engage dans la Résistance Française et quitte la France à Noël 1942. Après un poste à Londres pour le programme "Honneur et Patrie" de la BBC, il deviendra Commissaire de l'intérieur et à l'information, en mission pour Alger, et aussi correspondant de guerre auprès des armées françaises jusqu'à la fin des hostilités en 1944. En mai 1943, il co-écrit "Le chant des partisans" avec Kessel, sur une musique d'Anna Karly, qui devient l'hymne de la Résistance. Par la suite, il publiera ses souvenirs de guerre dans "La dernière brigade" en 1946. Il gagne le prix Goncourt en 1948 avec son roman "Les grandes familles", premier de sa trilogie "La fin des hommes" et se taille ainsi une place dans le Paris littéraire. Il écrira quelques pièces de théâtre populaires et politisées, mais c'est en 1955 qu'il devient célèbre avec la publication de son livre à succès "Les rois maudits". Il se spécialise dans le roman historique, mais il a touché un peu au roman jeunesse avec son livre "Tistou et les pouces verts" en 1957. Il est élu à l'Académie française en 1966 à 48 ans, et en devient le secrétaire perpétuel de 1985 à 1999. Il restera engagé politiquement toute sa vie, et sera même nommé Ministre des affaires culturelles en avril 1973. Il met de l'avant l'ordre et une politique conservatrice très forte, et sera connu comme un grand polémique. Il décède en le 14 avril 2009 à l'âge de 91 ans.



Bon, je vous l'accorde, tout ça semble très peu intéressant sur un blogue dédié à Ciné-Cadeau et je n'ai pas envie de m’étaler davantage sur les politiques de l'auteur. Toutefois, l'histoire de Michel Druon aide à comprendre le long métrage "Tistou et les pouces verts" et son approche très politisée. Même si le roman est destiné aux lecteurs jeunesse, ses messages politiques sur la guerre et l'ordre sont très présents. Nous y suivons le jeune Tistou dans un monde industriel en guerre, peuplé de travailleurs tristes et épuisés. À travers ses yeux d'enfants, seules les fleurs, qu'il a le pouvoir de faire fleurir où il le désire, peuvent changer les choses pour le mieux et arrêter la guerre, en plus de venir en aide aux travailleurs. Si le message semble un peu lourd pour des enfants, il faut bien l'admettre, l'approche du métrage est très réussie et, quoi qu'il soit très dur émotionnellement, le film est magistralement beau et touchant. Si l'on le résume en une seule image, Tistou est la bonté innocente et pure qui arrête la guerre en semant des fleurs dans les canons des chars d'assauts.

Ce long métrage a été produit dans le cadre des festivités de l'Exposition internationale du jardin et de la verdure en 1990 (aussi connue comme l'Exposition horticole de 1990). L'Expo '90 s'est tenue dans l'arrondissement Tsurumi-ku d'Osaka, au Japon, pendant 183 jours, du 1er avril au 30 septembre 1990. Reconnue par le Bureau international des expositions (BIE) et ayant pour thème « Les rapports entre la vie de l’humanité et celle des fleurs et plantes dans la préparation du XXe siècle », elle est la première exposition horticole de grande ampleur organisée en Asie. 55 organisations internationales et 83 pays étrangers ont participé à l'Expo, qui a accueilli 23 126 934 visiteurs. "Tistou et les pouces verts" a été produit en tant que le film commémoratif de l'exposition.



Très fidèle au texte original, le scénario ajoute uniquement une scène inédite où l'on voit Tistou se faire offrir son poney (dans le roman, l'animal se trouve déjà dans l'écurie familiale). On reconnait, même sans connaissance de l'histoire de l'animation, le style Japonais, s'apparentant à des classiques tels que "Rémi sans famille" ou "Les Misérables" de 1979 (aussi diffusé à Ciné-Cadeau). Il fut doublé en France par des comédiens locaux très peu de temps après sa sortie, mais sera diffusé pour la première fois au Québec, dans le cadre de Ciné-Cadeau, le mardi 31 décembre 1991. Il ne sortira en France que très discrètement, en format VHS. Il ressort dans les années 2000 en format DVD, mais sous une jaquette qui n'a rien à voir avec le style de dessins du film, peut-être pour en masquer sa provenance.

Selon moi, Tistou reste parmi les grands films de la programmation de Ciné-Cadeau, non seulement pour la qualité de son animation, mais aussi pour son approche et son histoire, très touchante et positive malgré les thèmes durs qu'il aborde, tels que la guerre, la vente d’armes, la maladie et la mort. Le film nous apprend beaucoup, avec des symboliques fortes, sur l'impact de la guerre et ce qui en découle. Un trésor rare du cinéma d'animation! Une fois de plus, merci Ciné-Cadeau!



FICHE TECHNIQUE
Titre original: Tistou - Midori no Oyayubi
Titre alternatif: Tistou and the green thumb
Année: 1990
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Mardi 31 décembre 1991
Rediffusion à Ciné-Cadeau: 5 janvier 1995, 29 décembre 1995
Durée: 71 min
Pays: Japon
Réalisateur:
Scénario: Maurice Druon, Tachihara Ryu
Voix françaises: Philippe Duminy, Lionel Erpelding, Martine Masquelin, Joëlle Vautier
Produit par: Production I.G.
Synopsis: Tistou a le pouvoir de faire germer des fleurs la ou il le souhaite. Grâce aux fleurs, Tistou rend la ville plus gaie en transformant la prison, l’hôpital et le quartier pauvre. Il arrête même une guerre en fleurissant les canons. Son grand ami Moustache étant mort, il construit une échelle de fleur et monte au ciel pour le retrouver. Gymnastique, son chien, croit qu’il est un ange.


Disponible en format DVD avec Le Chameau Blanc, aussi diffusé à Ciné-Cadeau
D'après un roman de Maurice Druon

******

BONUS:
Bouli Père Noël

Année: 1989
Pays: France

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  2. Coucou tout le monde ;-)
    Voici un site qui permet de gagner 14€ de l'heure avec internet !
    Lien du site: https://sondages-payants.webnode.fr
    Profitez-en aussi ;-)

    RépondreEffacer