mercredi 7 décembre 2016

Le trésor des marécages

Le trésor des marécages

L'histoire du "Trésor des marécages" est basé sur le roman de Mór Jókai, "Le Baron Gitan" (A cigánybáró), écrit en 1885. Mór Jókai est le romancier et dramaturge hongrois parmi les plus célèbres. Né en 1825, et décédé en 1904, il est un auteur très prolifique avec plus de 200 romans à son actif. Il fut également parlementaire, membre de la Chambre des magnats, membre de l'Académie hongroise des sciences (dès 1858), Chevalier de l'Ordre de Saint-Étienne de Hongrie, membre de la Société Kisfaludy, Président de la Société Petőfi et membre honoraire de la Société Dugonics. La musique du film provient de l'opérette "The Gypsy Baron", composé par Johann Strauss II, et aussi basé sur le même roman. Ce film d'animation fut un grand succès auprès de la jeunesse européenne, particulièrement en Union soviétique.

La narration en introduction du film par la mère adoptive de Saffi parle du siège de Temesvár, et elle déclare que l'armée impériale était dirigée par Eugène l'Invincible. Elle fait probablement référence au Prince Eugène de Savoy, le commandant le plus puissant durant la guerre de la Sainte Ligue de 1684, composée du Saint-Empire romain germanique, de la République des Deux Nations (Pologne, Lituanie) et de la République de Venise, sous l'initiative du pape Innocent XI, dans le but de lutter contre l'expansion des Ottomans en Europe. Le Tsar de Russie rejoignit l'alliance en 1686. Bah oui, ce n'est pas parce qu'on regarde des dessins animés qu'on peut pas s'offrir aussi une petite leçon d'histoire!
Le film possède deux doublage français. En France, il est connu sous le nom de "La Princesse Saffi" et est doublé localement. Mais il fut aussi doublé au Québec et distribué par Cinar sous le titre "Le trésor des marécages", et c'est cette version qui a été diffusée à Ciné-Cadeau. J'ai la chance de posséder les deux doublages et sans vouloir faire de favoritisme, je trouve la version québécoise beaucoup plus réussie. Les voix sont beaucoup plus intéressantes et hautement plus expressives. Mais ça reste une opinion personnelle.

Nous nous retrouvons ici devant un film d'animation de qualité, il va sans dire. Toutefois, je l'ai trouvé un peu trop classique. Ça m'a beaucoup rappelé les adaptations de contes de Disney, très américanisé. Peut-être était-ce dans le but de le distribuer mondialement et faciliter son exportation. Une distribution qui fut d'ailleurs un grand succès car traduite en plus d'une douzaine de langues. N'empêche, j'ai trouvé le déroulement un peu conventionnel. Une famille est divisée; ils se retrouvent des années plus tard; le baron tente de reprendre le contrôle de son domaine familial sur lequel est enterré un trésor; le méchant gouverneur lui mettra des bâtons dans les roues avec son assistant et à la fin, les gentils gagnent, se marient et bla bla... On a vu ce développement assez souvent pour le voir venir de loin. Ça n'enlève rien à la qualité du métrage qui saura plaire à vos enfants, sans l'ombre d'un doute, mais il manque selon moi d'originalité.

Il fut diffusé pour la première fois dans la programmation de Ciné-Cadeau le mercredi 4 janvier 1989, puis en rediffusion le 31 décembre 1989. Bon visionnement!

FICHE TECHNIQUE
Titre original: Szaffi
Titre alternatif: La princesse Saffi, The Treasure of Swamp Castle
Année: 1985
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Mercredi 4 janvier 1989
Rediffusion à Ciné-Cadeau: 31 décembre 1989
Durée: 76 min.
Pays: Hongrie / Canada / Allemagne
Réalisateur: Attila Dargay
Scénario: Attila Dargay, Mór Jókai, József Nepp, József Romhányi
Doublage québécois: Lenie Scoffié, Yves Corbeil, Flora Balzano, Jean Fontaine, Nicole Fontaine, Yves Massicotte, Luc Durand, Jean-Marie Moncelet, Aubert Pallascio, Antoine Durand
Produit par: Pannónia Filmstúdió, Sefel Pictures International, Infafilm GmbH
Synopsis: Au XVIIe siècle, le sultan de Turquie et Ali Souleyman étaient de bons amis. Chassé par un méchant gouverneur, le sultan s'exile avec ses enfants, Sabrina et Jonathan; mais Sabrina se perd en chemin et est rescapée par une dame âgée, Esmeralda. Elle développe une amitié avec le chatte de la dame, qui se nomme aussi Sabrina. Adulte, Jonathan revient en sa patrie d'origine et exerce la succession de son père, et se dit propriétaire d'un trésor qu'il veut récupérer. Le méchant gouverneur, lui, ne le voit pas de cette façon...





******

BONUS:
Petit Pied-Bleu: Le petit lutin de Noël

Titre original: Bluetoes The Christmas Elf
Pays: Canada
Annee: 1988
Duree: 24 min.
Realise par: Mik Casey
Produit par: Lacewood Productions, Hinton Animation Studios
Synopsis: A la veille de Noël, le jeune lutin maladroit Petit Pied-Bleu aura la chance de prouver sa valeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire