mardi 13 décembre 2016

Les aventures de Tintin / Mordillo

Les aventures de Tintin



Parmi les grand classiques de la programmation de Ciné-Cadeau, on retrouve les aventures de Tintin. Inestimable trésor de la bande dessiné belge, ses adaptation n'ont pas toujours été unanime auprès des téléspectateurs de l'horaire des fêtes de Radio-Québec (alias Télé-Québec), mais il restera à jamais, sans contredit, un incontournable. Vous comprendrez que toute l'histoire de Tintin mérite une biographie plus approfondie (qui existe déjà d'ailleurs), alors je ne vous fait qu'un bref résumer pour connaître la provenance des adaptations diffusé à Ciné-Cadeau.

L'auteur, dessinateur et créateur de Tintin est considéré comme le père de la bande dessiné belge, étant le premier à reprendre le style américain de la bande dessiné à bulle. D'abord dessinateur pour un magazine scout, George Rémi commence à signer ses dessins « Hergé », R pour Rémi, et G pour George. La popularité des aventures de Tintin débute dès 1929, alors qu'elles sont publié dans le quotidien « Le vingtième siècle », dans un supplément du journal, destiné à la jeunesse. Au cours des années 30, il créera d'autres personnages tel que Les Exploits de Quick et Flupke (1930), Popol et Virginie au pays des Lapinos (1934) et enfin Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935).

Il publie le premier album de Tintin en 1930 Tintin au pays des Soviets, suivie de Tintin au Congo, et Tintin en Amérique, tous trois en noir et blanc. En 1934, il fait la rencontre de Tchang Tchong-Jen, qui changera pour toujours la pensée et le style d'Hergé. Il commence à se documenter sérieusement, ce qu'il ne faisait pas jusque-là, et crée Le Lotus bleu, toujours en noir et blanc. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Hergé publie les aventures de Tintin dans le supplément jeunesse du quotidien Le Soir, alors contrôlé par l'occupant allemand. Cette association avec l'ennemi sali sa réputation et lui vaut, à la libération, d'être accusé de collaboration. Il est cependant aidé par un ancien résistant, Raymond Leblanc, devenu éditeur qui lance, en 1946, le journal Tintin. Hergé en est le directeur artistique, et son succès contribue à celui de la bande dessinée franco-belge. Grâce aux aventures de Tintin, Hergé s'est acquis une renommée européenne, puis internationale.

Tintin et ses aventures furent adapté au cinéma dès 1947, avec «Le Crabe aux Pinces D'Or » en animation de figurines image par image, tourné en noir et blanc. Un film maladroit réalisé par Claude Misonne, animé de façon très approximative. Les visages restent fixe et les mouvements de personnages donnent l'impression d'un film étudiant amateur. Mais nulle doute qu'il est très divertissant de découvrir cet oublié du cinéma d'animation. C'est d'ailleurs, le cadeau surprise du jour, disponible en visionnement, plus bas !

En 1961, puis en 1964, deux long métrages franco-belge en prise de vue réelle voient le jour. Tintin et le mystère de la toison d'or (réalisé par Jean-Jacques Vierne) et Tintin et les oranges bleues (réalisé par Philippe Condroyer). Dans les deux cas, le rôle de Tintin est interprété par Jean-Pierre Talbot. Dans le cas des « ...Oranges Bleues », l'histoire est écrite spécialement pour le film, contrairement aux autres productions qui sont des adaptations des bandes-dessinés originales. Une troisième aventure tourné en prise de vue réelle, se déroulant cette fois en Inde, était envisagé mais le projet fut abandonné.

C'est en 1957 que les studios Belvision réalisent une première adaptation de Tintin en dessins animés, coproduit par la RTF. 2 films sont réalisé, en noir et blanc, à partir des albums Le Sceptre d'Ottokar et L'Oreille Cassée. Mais Hergé ne souhaite pas s'impliquer dans le projet, et délègue la supervision de Bob de Moor, et la réalisation à Anne-Marie Ullman. Malheureusement, Ullman se voit interdire de retoucher les dessins fournis par les studios Hergé et par conséquent, l'animation est laborieuse et les personnages semble figé, ce qui déçoit la RTF, qui ne renouvelle pas son association. Ces deux adaptations sont diffusé à l'hiver 1957, puis à l'été 1959, avant de finir oublié de tous.
Mais les studios Belvision (que j'aime beaucoup malgré leur parcours roccailleux) ont plus d'un tour dans leur sac, et pour augmenter la qualité de leur production, engagent Yvan Szücs, et sous sa direction, les personnages animés vont bouger les lèvres à l'écran, pour la première fois. On engage ensuite un nouveau réalisateur, Ray Goossens, qui imposera l'utilisation du celluloïd comme technique d'animation.
 
En 1959, Belvision signe un accord avec un producteur américain, Larry Harmon, pour l'adaptation de l'album On a marché sur la lune, sur un scénario signé Charlie Shows. Un premier pilote est vite réalisé par Paul Fenell, qui adapte librement l'album. Le contrat est envisagé pour partager la production entre Belvision et un studio de Los Angeles, mais le projet est finalement suspendu alors que Objectif Lune est déjà grandement entamé. Belvision se trouve un nouveau partenaire en France, Téél-Hachette. La réalisation sera confié à Ray Goossens, et la supervision du rythme et suspense est offerte à Charlie Shows.
 
La collaboration avec Charlie Shows est compliqué car il prend des liberté dans le scénario qui déplaisent à Hergé. Les relations sont aussi tendu avec Ray Goossens, n'approuvant pas certains de ces choix artistiques. De plus, Belvision ne sont pas habitué à la production massive que nécessite Tintin, et ne connaissent pas les méthodes de travail à l'Américaine. Ça se ressent dans la qualité du produit final. En avril 1961, pour régler la situation et apaiser les relations tendues, Hergé et Raymond Leblanc décident d'engager Michel Gregg pour aider à terminer le film.
Après la réalisation de 89 épisodes de 5 minutes, correspondant à l'adaptation de six albums des aventures de Tintin (Objectif Lune, Le crabe aux pinces d'or, Le secret de la licorne, Le trésor de Rackham le rouge, L'étoile mystérieuse, L'île noire), Télé-Hachette n'est pas satisfait du résultat et décide de mettre fin à leur collaboration avec Belvision en 1963. Malgré tout, Raymond Leblanc décide de produire une nouvelle adaptation avec Belvision, qui sera diffusé pour la première fois en 1964, L'affaire Tournesol, puis Tintin et le Temple du Soleil en 1969, et finalement Tintin et le Lac aux Requins en 1972.
 
C'est cette série que Radio-Québec diffusa dans le cadre de Ciné-Cadeau, dès sa troisième saison (1983-1984), débutant cette histoire d'amour avec L'affaire Tournesol. Suite au succès du métrage, c'est en 1987 que d'autres aventures sont ajouté pour l'horaire du temps des fêtes. Puis Tintin disparait de la programmation pendant 2 ans, et revient en 1989 avec Objectif Lune, puis redisparait encore jusqu'en 1995, mais revient, cette fois-ci, pour y rester. Dans le cas des sérielles, le film fut monté en y joignant les épisodes de 5 minutes pour en faire des longs métrages. 
Encore aujourd'hui, il est difficile d'imaginer une programmation de Ciné-Cadeau de Tintin. Au Québec, le personnage est systématiquement associé à l'horaire des fêtes de Radio-Québec. Les trois plus récentes de ces merveilleuses adaptations de Belvision sont encore à l'horaire cette année : L'affaire Tournesol, Le Lac aux Requins, et CE SOIR (13 décembre 2016, 18:30), Tintin et le Temple du Soleil. Loin de moi l'idée de marcher dans les plates bandes de Télé-Québec, alors je ne partagerai pas ces films sur le blogue. Référez-vous plutôt à l'horaire Ciné-Cadeau de cette année. Mais je vous partage plutôt Objectif Lune (1959), L'étoile Mystérieuse (1963), et la toute première adaptation en image par image, Le Crabe aux Pinces D'Or (1947) ! Bon visionnement !

Les aventures de Tintin / Collection Belvision

(par ordre de sortie)

L'étoile mystérieuse
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Samedi 19 décembre 1987
Rediffusion: 5 janvier 1991

Objectif Lune
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Samedi 22 décembre 1990


Le secret de la licorne
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Samedi 29 décembre 1990

Le trésor de Rackham le rouge
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Dimanche 30 décembre 1990

L'île noire
Première diffusion à Ciné-Cadeau:
Vendredi 25 décembre 1987
Rediffusion: 6 janvier 1991

Le crabe aux pinces d'or
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Jeudi 31 décembre 1987
Rediffusion: 23 décembre 1990

L'affaire Tournesol

Première diffusion à Ciné-Cadeau: dimanche 25 décembre 1983
Rediffusion: 27 décembre 1984, 26 décembre 1986, 31 décembre 1997

Tintin et le Temple du Soleil
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Vendredi 5 janvier 1996
Rediffusion: 26 décembre 1997

Tintin et le Lac aux Requins
Première diffusion à Ciné-Cadeau: Dimanche 31 décembre 1995
Rediffusion: 28 décembre 1996, 20 décembre 1997

L'étoile mystérieuse (1963)

Objectif Lune (1959)


BONUS
Tintin: Le crabe aux pinces d'or (1947)



******

Mordillo

Mix Ciné-Cadeau
Pour en savoir plus, voir la page de blogue de l'an dernier en cliquant ici



******

BONUS:
Les trois mages du cosmos

Année: 1977
Pays: Canada
Realisé par: Clive A. Smith
Produit par: Nelvana, Canadian Broadcasting Corporation (CBC)
Synopsis: Trois extra-terrestres débarquent sur terre pour découvrir le sens de Noël.

1 commentaire: